Charnières

A l’heure des attachements globaux de l’Anthropocène, dans un monde complexe où le capitalisme nous confronte à des logiques de plus en plus insoutenables* : comment penser (par) nos devenir-charnières, des enjeux tels que le « nous** », le rapport à l’Histoire, les sensibilités écologiques*** ou l’émancipation comme rapport d’intensité au présent**** ?

Le séminaire “Pensées des charnières” co-animé avec Catherine Mariette et Jacopo Rasmi de l’équipe Charnières de l’UMR Litt&Arts propose des lectures, des rencontres et des expériences collectives pour nous aider à réfléchir à la manière dont la métaphore de la charnière peut venir interroger nos recherches en littérature, arts, media et médiations.

Nous faisons l’hypothèse que l’idée de charnière peut nous aider à situer nos recherches et leurs objets par rapport à certaines questions incontournables du contemporain telles que : les liens entre passé et présent, les conditions spatiales et temporelles dans les nouveaux régimes technologiques, les formes de vie à la hauteur de l’environnement, les problèmes frontaliers et identitaires, les enjeux de la création artistique et scientifique dans ces contextes.

Si la « charnière » décrit des mouvements infrastructuraux (donc, médiaux) autant de jonction que de disjonction, nous chercherons à repérer, comme nous le suggère Frederic Neyrat*****, autant des gestes de couture (unir ce qui est inopportunément séparé) que des gestes de déliaison (séparer ce qui est abusivement soudé).

Les rencontres du séminaire seront ainsi l’occasion d’analyser des formes de « partage du sensible****** » et d’y entrevoir des reconfigurations à l’œuvre.

Le séminaire est animé par une équipe d’enseignant-e-s, de doctorant-e-s, d’artistes et de chercheur-e-s indépendant-e-s issu-e-s de plusieurs domaines disciplinaires. Le programme inclut notamment les rencontres du cycle « Femmes d’hier, femmes d’aujourd’hui : dialogue entre écrivaines » proposé par Catherine Mariette ainsi que certaines rencontres du séminaire « Arts, savoirs, indisciplines » des doctorants de Litt&Art.

Ce séminaire “Pensées des charnières” est ouvert à tou.te.s, les ateliers proposés regroupent donc des participants hétérogènes, universitaires et non-universitaires, pour des séances qui ont lieu le plus souvent sur le campus mais aussi régulièrement dans d’autres lieux d’activités de l’agglomération.

Pour mettre sur pied le programme, nous avons imaginé différents types de charnières (qui peuvent se croiser ou se recouvrir les unes les autres) : charnières entre la littérature et la vie, charnières entre les siècles, charnières ici/ailleurs, charnières université/autres mondes du travail, charnières entre groupes sociaux, charnières entre les habitants d’un milieu environnemental. Celles-ci pourront s’enrichir et s’affiner au fil de notre réflexion collective et des recherches menées par chacun.e.

D’une semaine à l’autre, des lectures, des écoutes ou des itinérances (seul ou à plusieurs) viennent faire charnière entre les séances. Une liste (évolutive) de manifestations culturelles susceptibles de faire écho à nos thématiques de travail est pour cela proposée :

19 SEPTEMBRE 2017 UN JOUR, LE MONDE SERA RÉPARÉ / LE PARI DE LA CONFIANCE – CNAC Magasin des Horizons
19 SEPTEMBRE 2017Conférence de Benjamin Stora – Association Tisser les Liens d’Amitiés Solidaires (ATLAS)
22 & 23 SEPTEMBRE 2017 UN JOUR, LE MONDE SERA RÉPARÉ / NO(S) FUTURS ? – CNAC Magasin des Horizons
DU 2 au 8 SEPTEMBREAUTOUR DE LA TABLE – LE PACIFIQUE
5 & 6 OCTOBRE 2017 Colloque THE LONG AND THE SHORT OF IT Interférences du roman et de la nouvelle dans la littérature du 19è siècle – Equipe Charnières de l’UMR LITT&ART
DU 12 AU 20 OCTOBRE 2017 Festival LE MONDE AU COIN DE LA RUE (cinéma éphémère et histoires de vie) – A bientôt j’espère
14 & 15 OCTOBRE 2017UN JOUR, LE MONDE SERA RÉPARÉ / CARE & REPAIR – CNAC Magasin des Horizons
DU 13 AU 19 NOVEMBRE 2017 Festival ETHNOLOGIE ET CINEMA “Corps en passage” – O.A.S.I.S

* Yves Citton, Renverser l’insoutenable.Paris : Seuil, 2012.
** Marielle Macé, “Nous” in Critique, n°841-842, juin-juillet 2017
*** Bruno Latour, Face à Gaïa. Huit conférences sur le nouveau régime climatique. Paris : La Découverte, 2015
**** Jacques Rancière, En quel temps vivons-nous ? Paris : La Fabrique, 2017
***** Frédéric Neyrat, La Part inconstructible de la Terre. Paris : Seuil, 2016.
****** Jacques Rancière, Le Partage du sensible. Paris : La Fabrique, 2000

Advertisements