0. Pratiquer la critique immanente

2. Inventer des techniques de relation

4. Mettre la pensée en acte

*&#%

6. Prêter attention au corps

8. Embrasser l’échec

10. Disséminer les semences du processus

[…]

 

Protocole inspiré par les propositions  d’Erin Manning et Brian Massumi dans
Pensée en acte –  Vingt propositions pour la  recherche-création, Les Presses du Réel, 2018

Journées doctorales En/quête·s de création·s

“Je crois qu’on devrait reprendre le contrôle de notre imaginaire et des récits qu’on écrit pour nous.

On devrait inventer une nouvelle histoire à chaque communiqué officiel qu’on nous présente sous un certain angle, on devrait démolir les angles, interdire la paresse de ceux qui gueulent toujours avec les loups.

On devrait inventer pour chaque conte un autre conte. Le conte et le dé-conte. Le conte et le contre-conte.”

Mariette Navarro, Zone à étendre,  Quartett , 2018


Rencontres de géopolitique critique (2)

En/quête.s de créations

Journées Doctorales de Litt&Arts

Journée d’étude
du 9 au 10 avril 2019
9h00 – 17h00

” À travers ces deux journées, les doctorant.e.s de Litt&Arts vous invitent à explorer plusieurs pistes de réflexion autour d’un nouvel axe de recherche : En/quête.s de créations.

La quête, recherche obstinée produisant une transformation intérieure, ou l’enquête, assemblage méthodique d’informations, sont au cœur des objets de la recherche en littérature et arts. Elles peuvent y être thématisées, constituer le point nodal d’une production artistique : s’incarner par exemple sous la forme d’un personnage (le célèbre Sherlock Holmes, les chevaliers du Moyen Âge) ou des règles d’un genre artistique (le polar, le documentaire). Plus encore, les deux termes véhiculent un imaginaire de l’élaboration artistique, nous permettent de décrire un processus de création. Comme enquête fondée sur la collecte d’indices, de traces, d’éléments concrets ou comme quête intérieure, la création s’élabore par étapes et tâtonnements, sans connaître de cheminement obligé ni forcément toucher un but.

En ces termes, la démarche artistique semble assimilable à celle des chercheur.e.s en arts et littérature. Il est vrai qu’une certaine conception de nos recherches nous apparenterait plutôt à des scientifiques analysant des œuvres, des objets : nous ne serions pas auteur.rice.s ou créateur.rice.s, mais commentateur.rice.s, révélant et expliquant les actes de création. Quête et enquêtes sont pourtant au cœur de la création de nouvelles formes de recherches et d’investigations, qui mettent en tension les cadres académiques de nos travaux et de nos disciplines. Enquêteur.rice.s, nous le sommes parfois : il est de plus en plus fréquent que nos disciplines littéraires et artistiques s’emparent de techniques et de méthodes d’enquête issues des disciplines de sciences humaines et sociales (telles que la sociologie et l’anthropologie) pour appréhender et comprendre les objets de création. Dans le même mouvement d’hybridation, nous investissons nos objets de recherche à l’aide de processus créatifs : la « recherche-création » associe ainsi à la recherche universitaire de multiples approches plus sensibles, convoquant  d’autres médiums que l’écriture académique (par exemple Léviathande Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, film documentaire expérimental réalisé dans le cadre d’une recherche anthropologique sur l’industrie de la pêche).

Plus largement, les analyses et les interprétations des chercheur.e.s ne pourraient-elles pas être considérées comme une production de réflexions et de sens participant à la création d’un savoir, recréant et modifiant les objets  mêmes de sa recherche ? Marquées par une quête de connaissance, elles impliquent une forme de contribution intellectuelle au bien commun ainsi que le désir personnel de comprendre le monde en constante création.

Nous tenterons d’explorer plusieurs pistes de réflexion au cours de ces deux journées, au fil d’un parcours nous menant d’une discipline à l’autre, au croisement de la littérature, du cinéma ou encore du jeu vidéo. Des temps d’échanges et de rencontres permettront également de développer notre questionnement et d’expérimenter de nouvelles pratiques tout au long de l’événement.”

JD 2019 En/quête.s de créations

 

“Un voyage se tourne parfois vers l’intérieur
où il retrouve tous les voyages
que le passé a dessinés
et aussi ceux qui ne se sont jamais faits.

Nous découvrons alors que ce voyage,
effectué avec les pas des autres,
s’est subrepticement formé,
et qu’il nous mène peu à peu
à un lieu vers lequel nous ne partîmes jamais.

Les voyages faits et les voyages non faits
sont simplement un prétexte et la matrice
d’un voyage sans fatigue ni arrivée
qui réinvente à chaque instant son voyageur
et aussi son chemin et son but.”

(trad. de l’argentin par Silvia Baron Supervielle)

Une viaje se vuelca a veces hacia adentro
y recupera allí todos las viajes
que dibujó el pasado
y también los que nunca se hicieron.

Entonces descubrimos que otro viaje
hecho con pasos de todos los demás
se fue gestando subrepticiamente
y nos lleva poco a poco
a un lugar hacia el que nunca partimos.

Los viejos hechos y los que no hechos
son tan sólo el pretexto y la matriz
de un viaje sin fatiga ni llegada
que reinventa a cada instante su viajero
y también su camino y su meta.

Quatorzième poésie verticale (Roberto Juarroz)